Staark est un mangaka professionnel depuis 3 ans, plutôt de type Shonen ( manga aventure et combat ). Il est réunionnais, originaire de Bras-Panon. A l’âge de 11 ans, il a commencé à lire et à aimer les mangas. Il a d’abord travaillé pour des jeux vidéos comme Assassin’s Creed 2, sans faire de gros projets, ensuite il a fait de l’animation, maintenant il est enseignent d’art et mangaka. Il aimerai plus tard enseigner l’art du manga. Il a préféré faire des mangas plutôt que l’animation pour avoir plus de liberté.

Pour son manga, il a utilisé la méthode traditionnelle et la méthode par Ipod. Il s’est inspiré de One piece, son manga préféré, et de mythologie. Son titre Redskin veut dire « Peau rouge », c’est comme ça que les occidentaux appelaient les Indiens d’Amérique, qui avait une peau rouge par rapport à la leur. Et comme le personnage principal Agatho est un Indien, c’est un Redskin. Pour décrire son manga en 3 mots, il nous a répondu : aventure, mythes et écologie . Et souvent à la fin de ses tomes, il provoque un coup de théâtre. Pour son premier manga, il n’a pas eu d’aide, mais son éditeur l’a aidé à progresser ainsi que l’atelier Chevel, maintenant il a un assistant. Il a décidé qu’il écrirai 4 tomes pour l’arc 1 ( Les arcs sont des parties du manga , ils sont plus ou moins longs. Un peu comme les saisons d’une série. ) et 10 pour l’arc 2. Après avoir écrit 40 tomes, il passera à une autre histoire.

Il nous a expliqué qu’il prendrait environ 3 mois pour écrire un tome de 180 pages et que lorsque qu’il en écrit un, il ne dort que 3 à 4 heures et si son tome  est en phase de finition, il ne dort qu’ 1 à 2 heures. Il nous a aussi expliqué, que c’était difficile de trouver une maison d’édition.

Et que le métier de mangaka est un métier compliqué, mais de passion.

P_20190416_132051
P_20190416_132054
P_20190416_144132
P_20190416_144156
P_20190416_144343
P_20190416_144901
P_20190416_150549

Les mangas

 Le manga est une « bande-dessinée japonaise » en noir et blanc.90 % des mangas se lisent de droite à gauche et seulement 10% de gauche à droite.Au Japon, le rythme de travail d’un mangaka est très exigeant et très long ( ils doivent rendre un manga rapidement et ont très peu de vacances ). Le Shonen ( manga d’action et d’aventure ) est le type de manga le plus vendu dans le monde, en deuxième position vient le Yaoi ( manga d’amour entre deux hommes ).

En France, il y a plus de femmes qui font des Shonen que d’hommes, c’est le contraire au Japon.IL est possible de vivre du manga, mais c’est très compliqué. Car il faut accepter les bons contrats. Par exemple, Staark nous a conseillé de ne pas signer un contrat qui nous propose moins de 15 000 euros, c’est trop peu. On n’a pas nécessairement besoin d’aller dans une école spéciale pour devenir mangaka, car vous aurez la technique du dessin, mais il reste encore a inventer l’histoire.Surtout que dans un manga, surtout Shonen, la logique attire et intéresse le lecteur.

Dans un manga les personnages, l’histoire, la quête, le problème, l’évolution du héros ou/et des personnages secondaires rendent le manga intéressant et accrochant. Il y aura toujours un héros et un méchant, un problème et sa réponse.Dans l’évolution du héros, il y aura sûrement un élément déclencheur ( exemple : la mort d’un proche ). Souvent, le premier méchant deviendra ensuite gentil et l’ami du héros. Le mangaka va souvent choisir qui sera le personnage le plus aimé et la plupart du temps ce n’est pas le héros. ( Attention, cela ne veut pas dire que ce sera le personnage préféré de tout le monde ! ) Dans le Shonen, il est compliqué de trouver une technique spéciale ( attaque spéciale ) qui fera, dès que l’on prononce son nom, penser au héros. Dans le story-board ( brouillon qui sert à planifier le manga ) il faut reconnaître les personnages.Il est aussi très compliqué de gérer les pouvoirs et les puissances des personnages, ne pas les faire trop faibles ni trop forts. Souvent, les dessins s’améliorent chapitre après chapitre.

Anecdote : Naruto ( personnage du manga qui porte le  nom de ce héros ) signifie spirale qui est un aliment que l’ont met dans les ramens ( nouilles japonaise ) car avant de se baser sur les ninjas le manga se basait sur l’univers de la cuisine.

Voici  une image de Naruto en train de manger un naruto :

Eloise Malherbe & Raphaelle Hoarau 603